Espace adhérents

>  Vous êtes adhérent de Fedesfi, demander votre accès

 
 

Actualités

Communiqué de presse suite à l'élection de Pascal BREDIF comme Président de FEDESFI

 

Lire la suite...

Communiqué de presse FNTV FEDESFI du 20 mars 2017

Lire la suite...

Signature de la convention cadre relative à la simlification des demandes d'autorisation préalable à l'entrée en formation

Lire la suite...
 
 

Nous contacter

Vous êtes une entreprise ?
Adhérez à la FEDESFI.

 

Vous êtes un particulier ?
Nous vous proposons des emplois.

 

 

Livre blanc relatif à l’utilisation de marqueurs uniques dans les systèmes intelligents de neutralisation des billets de banque

 

 3d7b11d9-baa7-4d11-8935-933e81a89c03

 
Le 18 septembre 2015, European Intelligent Cash Protection Association (EURICPA) a publié un livre blanc relatif à l’utilisation de marqueurs uniques dans les systèmes intelligents de neutralisation des billets de banque (ou "Intelligent Banknote Neutralisation Systems", IBNS). Ce document est désormais accessible en français depuis le site Internet d'EURICPA.
 
Pour Patrice Rullier, Président d'EURICPA:, "les technologies de maculage des billets par encre dissuadent les criminels de passer à l'acte en dégradant les billets, contraignant de fait leur remise en circulation. Les marqueurs légaux ajoutés à l’encre sont de plus en plus utilisés, et fournissent des preuves scientifiques toujours plus précises entre le criminel et la scène du crime en cas de vol". 
                                                                                                                         
Grâce à leur composition unique ou « signature », les marqueurs permettent en effet le traçage et l’identification précise des billets maculés. Comme décrit dans le document, ces marqueurs se répartissent en trois catégories : les marqueurs inorganiques (à base notamment de terres rares), les marqueurs organiques (ADN synthétiques et botaniques) et les micro-systèmes (micro-disques et nanoparticules). Patrice Rullier : "Nous espérons que ce livre blanc servira de document de référence aux acteurs et régulateurs intéressés par la protection des valeurs. Les membres d’EURICPA s’impliquent avec force pour contraindre la remise en circulation de billets maculés dans le circuit de traitement des espèces, et sont convaincus du potentiels des technologies de dégradation."
 
Des billets volés étant susceptibles de réapparaître dans d’autres pays que celui où ils ont été volés, l’intérêt d’une coopération européenne sur l’identification des encres et marqueurs est réel. Cette préoccupation a été saisie à bras le corps par plusieurs instituts nationaux de police scientifique – parmi lesquels l’INPS français – qui ont lanceront à compter de janvier 2016 le projet pilote EuSISS+ (European Smoke and Ink Staining Systems). EURICPA s’y est associé et soutient avec force cette initiative.

Télécharger le livre blanc

 

 

__________________________________________________________________________

Etude sur le rôle des espèces dans le marché français des moyens de paiements 

En 2013, FEDESFI a cofinancé une étude sur « le rôle des espèces dans le marché français des moyens de paiements », menée par une équipe de cinq chercheurs de l’EBS1 de Paris dirigée par Angelo RIVA2.

La motivation de cette initiative est simple : commerçants et professionnels du traitement de la monnaie fiduciaire ont constaté qu’il n’y avait pas ou très peu de réflexions récentes sur ce thème alors que la littérature sur le paiement électronique est particulièrement abondante.

Depuis plusieurs décennies, la disparition des espèces au profit des modes de paiement numériques est annoncée. Or curieusement, elles sont toujours autant utilisées en France, en Europe et dans le monde, alors même qu’elles sont communément considérées comme un instrument de paiement coûteux, inefficace, voire corrupteur.

Incontestablement le monde numérique a envahi notre vie. Pour autant la résistance du fiduciaire, sa vitalité pourrions nous dire à certains égards, ne révèle-t-elle pas une forme de modernité validée par plus de 3000 ans d’existence ?

Les travaux des chercheurs de l’EBS apportent un regard factuel sur la place du cash dans l’univers des moyens de paiements.

Faisant l’objet d’une publication préfacée par Monsieur Henri JULLIEN, directeur général des activités fiduciaires et de place à la Banque de France, nul doute que cette étude apporte une certaine objectivité dans les débats que ce thème suscite dans notre société.

Un colloque organisé par FEDESFI le 24 octobre 2013 à Paris a été l’occasion de présenter ses résultats à une centaine d’invités, clients ou partenaires de la Fédération.

: TÉLÉCHARGER le résumé de l'étude

1 : Fondée en 1967,Europaen Business School (EBS) est aujourd’hui encore une des seules écoles qui, implantée dans une grande partie des payes européens, forme des cadres dirigeants et des managers maîtrisant trois langues. Elle délivre un diplôme du grade de Master visé par l4education nationale, à l’issue d’une formation en cinq ans après le baccalauréat. Dans le cadre de son programme Graduate, L’EBS Paris a pour mission de former les futurs managers internationaux capables d’assurer le développement des entreprises et des organisations dans un environnement durablement marqué par la globalisation et la mondialisation de l’économie, la rapidité des changement et des remises en cause de tous ordres.
http://www.ebs-paris.com

2 : Della CORNEA, Nathalie COSTA, Sébastien LEMEUNIER, Yulia TITOVA